Le terme tumeur cérébrale est utilisé pour décrire une prolifération anormale de cellules. Il s’agit d’un terme générique, et il existe plusieurs types de tumeurs cérébrales, possédant chacun des comportements et des traitements différents.

Tumeur cérébrale primitive ou secondaire ?

Les tumeurs primitives, sont issues de cellules présentes originellement dans le tissu du cerveau (gliome, astrocytome, oligodendrogliome, glioblastome) ou de ses enveloppes (méningiome).

Les tumeurs secondaires (ou métastases), proviennent d’un cancer primitif (néoplasie) évoluant ailleurs dans le corps (poumon, sein, ovaire, ganglions, etc.) et se développant à distance dans le cerveau.

Le cerveau est un organe complexe et fragile, et la localisation des tumeurs est un autre facteur essentiel, car une lésion même bénigne située dans une zone fonctionnelle (à risque de séquelle importante) peut ne pas être opérable en totalité.

Tumeur cérébrale bénigne ou maligne ?

Les tumeurs cérébrales bénignes sont constituées de cellules qui croissent lentement et qui, à l’analyse microscopique, n’ont pas de caractère d’activité importante. Une tumeur cérébrale bénigne peut être soit simplement surveillée radiologiquement soit être extirpée chirurgicalement complètement ou de façon partielle. Si une tumeur bénigne n’est pas complètement enlevée, elle peut récidiver.

Certaines tumeurs bénignes (ou de bas grade) peuvent avec le temps devenir (ou de haut grade).

Les tumeurs cérébrales malignes, classées cancéreuses, définissent certaines tumeurs primitives ainsi que toutes les lésions cérébrales métastatiques. Elles sont constituées de cellules qui se divisent relativement vite, et sont porteuses d’anomalies chromosomiques. Ces tumeurs se développent donc rapidement, et peuvent envahir et endommager les structures cérébrales importantes. Elles peuvent être traitées par la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie ou la combinaison de celles-ci.

Symptomatologie

Les manifestations cliniques d’une tumeur cérébrale sont variables. En effet, elles dépendent de la localisation, du volume de la lésion et de la présence éventuelle de complication comme œdème cérébral, hypertension intracrânienne ou hydrocéphalie. Parmi les symptômes les plus fréquents, on peut noter :

  • Maux de tête (céphalées)
  • Crises d’épilepsie généralisées ou partielles
  • Changement de la personnalité
  • Déficit moteur ou sensitif
  • Nausées, vomissements
  • Troubles visuels ou auditifs
  • Etc.

Bilan paraclinique

L’examen de débrouillage le plus fréquent est le scanner ou tomodensitométrie (TDM) cérébrale, réalisé sans puis avec injection de produit de contraste iodé. Cette technique utilise les rayons X. Cet examen permet le plus souvent de faire le diagnostic mais manque de précision.

L’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) est indispensable pour explorer la tumeur, ses rapports avec les structures du cerveau, afin de préciser les éléments diagnostiques et aussi de préparer une stratégie thérapeutique. Elle est également utilisée pour les systèmes de neuronavigation, de stéréotaxie et de chirurgie assistée par ordinateur.

Éléments de traitement

Dans la majorité des cas, une équipe multidisciplinaire élabore la meilleure approche à adopter afin de traiter une tumeur cérébrale spécifique. En effet, neurochirurgiens, radiothérapeutes, oncologues, radiologues et anatomopathologistes se rencontrent afin de partager les données médicales et radiologiques de différents patients et ainsi d’élaborer un plan de traitement pour chacun à la lumière de ces informations :

  • Type de tumeur
  • Taille et localisation de la tumeur
  • Agressivité de la tumeur
  • Évolution de la tumeur primaire s’il s’agit de traiter des métastases cérébrales
  • États physique, émotif et cognitif du patient

Le plan de traitement est discuté avec le patient et ses proches. Certes, son état physique est en cause mais ses convictions à l’égard de sa maladie et du traitement sont également à considérer.

Bertrand Debono

Dr Bertrand Debono Neurochirurgien

Fiche actualisée le 21 mai 2016

Prendre rendez-vous